Les aliments sans gluten, Azuki
  • L’Azuki est un haricot rouge (le plus souvent) originaire d’Asie.
  • On l’appelle aussi haricot rouge du Japon  et son écriture peut variée, « adzuki ».
  • Il est originaire de l’Himalaya, et il est cultivé en Chine et en Corée depuis l’an 1000 avant J.-C
  • Il sera importé par la suite au Japon où il est devenu aujourd’hui la deuxième légumineuse la plus populaire après le soja (il y existe un pepsi à l’azuki et une glace häagen-dazs à l’azuki).
  • De nos jours, il est très présent dans les cuisines chinoise, coréenne,  japonaise et vietnamienne, et le plus souvent il est utilisé en pâtisserie, pour constituer une pâte sucrée  (Anko) qui sert de garniture à des spécialités pâtissières locales.
  • Les japonais le consomment aussi pour les repas de fêtes, cuit avec du riz, en  référence aux couleurs du drapeau japonais, mais également à l’opulence.

Côté cuisine

Conseil

Traditionnellement, il faut laisser tremper les azukis dans de l’eau froide, une nuit durant, afin de diminuer le temps de cuisson. Ensuite, il faut changer l’eau, et la porter à ébullition une première fois. De nouveau, il faut changer l’eau et porter à ébullition avant de baisser le feu et de laisser cuire à feu doux pendant 1h (1 vol de haricots pour 2,5 vol d’eau).

PS : Si vous ne les faites pas tremper une nuit, il faudra les faire cuire 2h au lieu d’1.

Salé

  • Le haricot Azuki peut être utilisé comme un haricot rouge « classique » pour accompagner vos viandes, et poissons avec des légumes, ou des céréales (riz) par exemple.
  • Vous pouvez également l’utiliser dans une salade de riz avec les ingrédients de votre choix.

Sucré

Il existe de nombreuses recettes japonaises sucrées à base de pâte sucrée d’azuki (anko)

  • Des gelées (yokan) d’anko.
  • Des sucreries, en portions individuelles en pâte de sucre et farine de riz, fourrées  d’anko  (dagashi).
  • Des petits pains ronds cuits à la vapeur et fourrés avec de l’anko (manjù).
  • Des petits gâteaux en pâte à gaufre, cuits au four et fourrés avec de l’anko (yakigashi).
  • Des petits gâteaux en pâte de riz (moshi) fourrés avec de l’anko (moshigashi)