Partager le repas d’un cœliaque : gestes à adopter, pratiques à éviter

Quelques astuces pour partager le repas d’un cœliaque.

Partager le repas d’un cœliaque : gestes à adopter, pratiques à éviter

Que ce soit à une réunion de famille, des retrouvailles entre amis ou un repas entre collègues, les occasions sont multiples de se retrouver à la table d’un intolérant au gluten. Mais quand on ne connait pas bien cette maladie, il est difficile de prendre conscience de l’impact que peuvent avoir tous ces gestes que l’on fait automatiquement et qui nous paraissent d’ordinaire anodins.

Tout d’abord il est important de savoir que pour un malade cœliaque la moindre trace de gluten est compromettante. Un produit est certifié sans gluten lorsqu’il présente moins de 20ppm (partie par million) de gluten. A partir de là, il est nécessaire d’éviter toutes contaminations.

Et ces contaminations peuvent survenir de multiples manières au cours d’un repas sans que l’on en ait vraiment conscience.

Voici une liste de ce à quoi il faut prêter attention lorsque l’on mange avec un cœliaque:

De manière générale il est important de prendre garde à ce que les ustensiles utilisés pour cuisiner ou servir du sans gluten (couteau, pelle à tarte, maniques…), n’aient pas été en contact avec du gluten avant.

Si du pain avec gluten est servi à table, éviter de passer la corbeille de pain ou les morceaux de pain au-dessus de l’assiette de l’intolérant ou au-dessus des plats. La moindre miette peut être préjudiciable alors le mieux est bien sûr d’éviter le pain à table ou de proposer du pain sans gluten à tous !

Si le menu n’est pas à 100% sans gluten :

Eviter de passer les couverts de service entre les plats pour que les couverts qui ont servi un plat avec gluten ne se retrouvent pas dans un plat sans gluten.

En se servant, prendre garde à ce que le couvert de service d’un plat sans gluten ne touche pas un aliment avec gluten dans son assiette.

En se servant de beurre et de fromage, s’abstenir de les déposer directement sur une tranche de pain avec gluten et s’assurer de ne pas contaminer le couteau (avec des miettes de pain par exemple) en les déposants dans l’assiette.

Et comme le gluten peut traîner un peu partout, il est important de se laver les mains avant de toucher tout ce qui pourrait entrer en contact avec la personne cœliaque.

Ces quelques gestes sont la clé d’un repas partagé entre cœliaques et non cœliaques en toute sérénité !

Découvrez toutes nos astuces et conseils pour un quotidien sans gluten.