L’intolérance au gluten, une maladie récente ?

Parfois considérée comme un fait de mode, l’intolérance au gluten est une maladie découverte en deux fois : pendant l’antiquité et après … 1945 !

Il y a des maladies, comme le rhume ou la grippe, dont on se dit qu’elles sont connues depuis la nuit des temps. Concernant l’intolérance au gluten, on a l’impression que c’est assez récent, que c’est une maladie du XXIème siècle. Et pourtant, tout le contraire !

Une forme archaïque de l’intolérance au gluten pendant l’Antiquité

On retrouve une première forme de l’intolérance au gluten dans les écrits du médecin grec Arétée de Cappadoce. Traduits au XIXème siècle, ces textes décrivent le lien entre l’ingestion de certaines céréales et les maux des patients : perte de poids, fatigue, diarrhées.

Si Arétée ne connaissait pas encore la composition chimique des céréales, et donc le gluten, il avait tout de même mis un mot sur cette maladie : « koeliakos ». Cette désignation, qui veut dire « qui appartient aux intestins », est l’ancêtre direct du terme « cœliaque » !

1888 et l’après 1945 : la médecine moderne s’intéresse au gluten

Si en 1888, Samuel Gee, médecin anglais, fait une première description moderne de la maladie cœliaque. Il faut attendre Willem K. Dicke, pédiatre néerlandais, pour avoir une explication claire de l’effet du gluten sur la santé des personnes.

Dicke, pendant la seconde guerre mondiale, avait trouvé que la santé de ses patients cœliaque s s’était améliorée. Mais, étrangement, après la guerre, les symptômes réapparaissaient peu à peu. Et pour cause ! En temps de guerre, la nourriture à base de blé manquait et il fallait se rabattre sur d’autres aliments.

Dicke, surpris de cette observation, mena alors d’autres enquêtes, en soumettant par exemple des enfants cœliaque s à des farines de riz plutôt qu’à des farines de blé. En observant leur état de santé s’améliorer, Dicke avait mis le doigt sur quelque chose. On était alors en 1950 !

 

Il a fallu pas mal de siècles pour établir la cause de la maladie cœliaque. En attendant, vous pouvez toujours lire nos conseils pour un régime sans gluten efficace !

Répondre