Fruits oléagineux
  • Les fruits oléagineux font partie des oléagineux.
  • Les plus connues sont les noisettes, les noix, les amandes, les noix de cajou, les noix de pécan, les noix du Brésil et les pistaches
  • Consommées avec modération, les fruits oléagineux  apportent notamment des acides gras insaturés indispensables à notre organisme.

Plus en détails

L’Amande est originaire d’Asie Centrale, où elle est consommée par les hommes depuis la Haute Antiquité. On la trouve aussi bien Egypte grâce aux Hébreux, qu’en Europe par la suite grâce aux Grecs et à Alexandre le Grand. Ce fruit à coque surnommé «noix grecque » par les Romains était largement consommé au Moyen- Age, que ce soit dans des potages, des entremets sucrés ou pour accompagner viandes et poissons. Cependant, la culture de l’amandier n’arrivera en France qu’au XVIème siècle. Empreinte tout au long de l’histoire de croyances spirituelles (renaissance, fertilité, pureté…), on retrouve l’amande encore aujourd’hui, lors des rituels religieux comme les baptêmes, communions ou mariages, sous forme de dragées.  Aujourd’hui, si la production mondiale  d’amande provient majoritairement (plus de 80%) des Etats-Unis et plus précisément de Californie, l’Espagne, et l’Italie en sont également des producteurs notables.

La noisette est originaire d’Asie Mineure et serait apparue durant l’ère secondaire (il y 70 millions d’année), faisant du noisetier l’une des seules espèces à avoir survécue jusqu’ à aujourd’hui. Etant consommée par l’Homme dès la préhistoire, au fil du temps la noisette s’est surtout répandue au nord de l’Asie et en Europe.  Les premiers à la cultiver  sont les Turcs, qui en sont aujourd’hui le premier exportateur mondial. Les Grecs appelaient la noisette, « noix pontique », et au Moyen Age, en France, l’arbre était appelé Coudrier, (du latin Corylus, venant lui-même du grec Korus, signifiant casque), pour devenir par la suite noisetier au XVIème siècle (de nux en latin, signifiant noix). Si Aujourd’hui, les noisettes sont majoritairement produites en Turquie (75% de la production mondiale), l’Italie est aussi un producteur notable.

La noix, selon certains spécialistes serait originaire d’Europe, et serait apparue durant l’ère tertiaire, il y a plus de 8 millions d’année selon les fouilles archéologiques .Consommée, il y a 17 000 ans  par les hommes de Cro-Magnon dans le  Périgord, elle aurait ensuite disparue de nos contrée,  pour y être réintroduite plus tard, par les Romains depuis la Grèce (Les Grecs ayant importés la noix domestiquée en Perse). Pour d’autres spécialistes, elle serait originaire d’Orient. Quoi qu’il en soit, le commerce de la noix  prospéra dès le XVème siècle, et en France sa culture intensive commença au XIXème siècle, faisant d’elle aujourd’hui le premier pays producteur européen. Au niveau mondial, les deux plus gros pays producteurs sont les Etats-Unis et le Chine.

La noix de cajou (cajou  venant d’ « acaïou » en langue arborigène) est originaire  du Nord-Est du Brésil où elle est cultivée depuis bien longtemps par les aborigènes.  Ce sont les Portugais qui l’ont découverte au XVIème siècle en arrivant en Amérique du Sud et l’ont ensuite introduite dans leurs colonies d’Afrique et d’Inde. L’anacardier fut  d’abord utilisé pour prévenir l’érosion des sols, et ce n’est que bien plus tard qu’il sera cultivé pour ses fruits. Son entrée dans le commerce international n’est intervenue que dans les années 1920. Aujourd’hui la noix de cajou est notamment produite au Vietnam, en Inde et au Nigéria.

La noix de pécan était autrefois appelée pacane, une dérivation du mot pakan qui en  dialecte algonquien signifie «noix à coque dure ». Elle est originaire des berges du Mississippi et s’est répandue au grès des migrations humaines et animales, (oiseaux, corbeaux) du Midwest américains au Mexique.  Ainsi, elle constituait déjà une source alimentaire indispensable pour les Amérindiens, il y a au moins 8000 ans, dans l’actuel Texas. Après la découverte du Nouveau Monde par les conquistadors, elle a été introduite en Espagne, puis progressivement dans d’autres pays au climat tempéré. Néanmoins, la greffe des pacaniers, permettant une production plus homogène n’est devenue la méthode courante qu’à partir des années 1850. Aujourd’hui, les principaux producteurs de noix de pécan restent les Etats-Unis et le Mexique.

La noix du Brésil est originaire des forêts Amazonienne, où depuis toujours, elle est utilisée pour l’alimentation et le chauffage (coques). Elle a était découverte par les espagnols en 1570, et les exportations vers l’Europe puis vers les Etats-Unis débuteront respectivement au XVII ème et au XVIII ème siècle. Aujourd’hui, les plus gros producteurs sont  trois grands pays d’Amérique du Sud, le Brésil, le Pérou et la Bolivie et la noix du Brésil constitue une activité vitale pour les petits producteurs locaux. En outre,  les noyers du Brésil, qui ont une longévité de 1000 ans, n’ont jamais réussi à être domestiqués. Ainsi, dans un contexte de déforestation massive pour la création de terre agricole, les noyers du Brésil ne poussent qu’à l’état sauvage et sont exploités par les propriétaires des parcelles sur lesquelles ils se trouvent.

La noix de Macadamia est originaire d’Australie, plus précisément des régions de l’Est et du Queensland où les tribus aborigènes en mangent depuis plus de 5000 ans. Selon la légende,  ces tribus auraient quitté leurs terres pour venir se nourrir des graines de deux arbres dont les feuilles étaient toujours vertes, le «Baphal» et le « Kindal-Kindal », dans l’Est de l’Australie. Bien plus tard, dans les années 1850, Ils furent  découverts par deux botanistes anglais, Walter Hill et Ferdinand Von Müller, qui les baptisèrent macadamia en l’honneur de leur collègue de Dr. John Macadam. Ces deux seules espèces de macadamia comestibles seront alors appelés Macadamia integrifolia et Macadamia Tetraphylla. La production industrielle commencera au milieu du XXème  siècle et se développera jusqu’ à nos jours. Aujourd’hui,  la production de noix de macadamia correspond à 2% de la production mondiale de noix. Les plus gros pays producteurs sont l’Australie et Hawaï ou encore l’Afrique du Sud.

La pistache est originaire des  régions désertiques d’Asie Centrale. Il semblerait qu’il y ait 9000 ans, elle était déjà consommée par les populations présentes au Moyen Orient, et qu’elle ait été domestiquée pour la première fois en Syrie, il y a 4000 ans. Par la suite, elle aurait été introduite en Europe par les Romains au Ier siècle après J.-C. Aujourd’hui, le pistachier pousse encore à l’état sauvage dans certains pays de l’Asie Centrale comme l’Iran, l’Afghanistan ou encore l’Ouzbékistan. Les plus gros pays producteurs de pistaches sont les Etats-Unis, l’Iran et la Turquie.

Côté cuisine

Salés

  • Vous pouvez déguster les fruits oléagineux nature ou alors salés pour les apéritifs par exemple.
  • Pensez aussi à agrémenter vos salades avec des noix, des noisettes, des amandes…
  • Faites preuve de créativité en les ajoutant à vos plats traditionnels comme des lamelles d’amandes par exemple.

Sucrés

  • Vous pouvez les  incorporer dans vos mueslis pour votre petit déjeuner.
  • Entiers, en éclats ou encore en poudre, n’hésitez pas à les utiliser dans vos desserts,  comme vos gâteaux, vos biscuits, vos tartes.